Un Linux réactif au quart de tour

Si vous avez une machine moindrement vieille ou un netbook et que vous tournez Ubuntu, vous avez probablement ces latences par exemple lorsque vous parcourez vos bookmarks pour chercher un site ou lorsque vous fermez une application ou encore lorsque votre bureau se charge.

Bien que la prochaine version du noyau Linux intégrera un patch qui booste la vitesse de GNU/Linux, vous pouvez tout de suite profiter de cette vitesse sans attendre le prochain noyau en appliquant une patch que je viens de tester sur ma Ubuntu Lucid.

J’ai eu vent de cette patch en faisant ma ronde quotidienne sur QuébecOS. En voyant qu’il y avait des nouveaux messages dans la section des Ubuntu et dérivés, je tombe sur ce sujet : Booster Linux !

L’auteur du sujet donne le lien vers un article en anglais, qui détaille les manipulations à faire pour Red Hat et Ubuntu. Vous devrez donc faire attention à suivre les instructions pour Ubuntu et non celles pour Red Hat, ce qui fait que vous devrez descendre plus bas pour les voir.

Et si vous n’êtes pas à l’aise avec la ligne de commande, ce n’est pas grave puisqu’un script automatisant les opérations est disponible sur la page même !

En voyant que ceux de QuébecOS qui ont testé ont vu des changements, j’ai donc testé la patch en faisant les manipulations manuelles et je peux dire que si auparavant, ma Ubuntu n’était pas beaucoup plus réactive que mon XP sur mon P4 (une machine qui n’est plus très jeune), il l’est maintenant au quart de tour depuis la modification !

Je n’ai plus de latence de plusieurs secondes lorsque je parcours mes bookmarks pour aller sur un site choisi, mes applications se ferment en un éclair, et lorsque je démarre, mon bureau se charge en une seconde dès que je vois le fond d’écran ! J’ai même l’impression que les pages se chargent plus vite, la différence étant encore plus frappante sur les sites très graphiques en full-CSS.

Donc si vous trouvez votre Ubuntu un peu lourdaude, je vous invite à tester la patch !

Ce contenu a été publié dans Linux et logiciels libres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Un Linux réactif au quart de tour

  1. mathedit dit :

    Je me demande si il y a pas quand même une bonne part d’effet placebo, sans vouloir t’offenser. ^^

    Si c’est le patch dont tout le monde parle, il agit sur la gestion des terminaux virtuels, donc je doute que ça ai des effets sur X tout seul comme par magie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Spam Protection by WP-SpamFree