COOKING !!!!

Cela fait un petit bout que je n’ai pas publié un article sur ce blog. Il faut dire que j’ai été fort occupée dernièrement.

À peine je venais de reprendre la rédaction de mon big-tuto GIMP qu’un imprévu vient tout chambouler… suite à une gaffe de ma part.

En effet, déjà que notre congélateur est sur ses derniers milles et que l’achat d’un congélateur neuf commence à devenir urgent, voilà que mercredi le 29 au soir, alors que je sortais un paquet de filet de porc du congélateur en vue du dîner du lendemain (filet de porc cuit sur le grill, avec sauce BBQ maison pour badigeonner), j’oublie de replacer le tiroir du congélateur et on ne s’en est pas aperçus tout de suite.

Résultat : La porte est restée entrouverte toute la nuit, et on ne s’en est aperçu qu’à 6:30 du matin quand mon père a voulu sortir un bagel pour ma mère. Ça coulait et il a fallu jeter les légumes et fruits surgelés. Quant à la viande, ça coulait parce que ça s’était décongelé, mais on avait des chances de ne pas avoir à en jeter si on s’y prenait bien.

Opération « Meat backup »

Dans le stock de viande, ce qui était les plus urgents à passer étaient la viande hachée (6 kilos) et trois paquets de viande à fondue, surtout que dans le cas de la viande hachée, c’était exclusivement de l’extra-maigre, et comme on sait, c’est un peu plus cher que du maigre ou du mi-maigre, même en spécial (environ un dollar de plus la livre). Donc au cours de la journée, j’ai mis le nez dans le livre de recette Belle et mince pour dénicher des recettes pour cuire toute cette viande et ainsi éviter d’avoir à en jeter.
La décision s’était rapidement faite pour le boeuf haché (pâté mexicain) et le poulet haché (pain de viande).

Mais pour ce qui est du porc haché, la décision a été plus difficile à prendre. Je pensais en premier à du ragoût de boulettes, mais finalement, quand j’en ai parlé sur Facebook le soir même, une de mes amies m’a suggéré de faire de la sauce à spaghetti. À prime abord, j’étais un peu hésitante, mais finalement c’était une très bonne idée lorsque je me suis rendue compte que c’est le temps qu’on commence à faire des réserves de conserves pour s’en apporter au camping, puisqu’on n’a qu’un tout petit congélateur dans notre fifthwheel et qu’il ne reste qu’un mois et demi avant le début de la saison.

Le lendemain, donc le vendredi, aussitôt après le déjeuner puis une douche rapide (+ séchage des cheveux), je sors vers 10:15 pour prendre l’autobus pour aller chez Provigo acheter ce qui manquait, puis je reviens à pied, avec l’éco-chariot plein, à temps pour le dîner. Aussitôt mon sandwich fait et englouti, je commence la préparation de la sauce à spaghetti en commençant par faire suer les oignons et l’ail, puis en ajoutant le mélange aux tomates (sauce tomates + tomates en dés + jus de tomates), puis les 5 livres de porc haché, puis je coupe les légumes (céleri, poivrons rouges, champignons).

Puis à partir de 14:30, tout en laissant la sauce mijoter, je m’attelle à la préparation de la recette double de pain de viande au poulet. Sachant que je n’avais pas tout à fait 3 livres de poulet avant d’enlever l’excédent de jus, j’ai complété avec le seul paquet de poulet à fondue qu’il me restait, en éminçant les tranches. Le pain de viande a donc été notre souper (et c’était excellent tout en n’étant pas gras du tout ^^). On a passé un pain de viande à nous 4, et on a passé le deuxième quelques jours après. Après le souper, nous avons fait stériliser la sauce spaghetti.

Le jour suivant, il restait le boeuf haché et le boeuf à fondue à passer. Donc aussitôt la nouvelle cuisinière arrivée et le dîner pris, j’ai continué la suite du blitz de cuisson.

Pour le boeuf à fondue, l’idée d’une raclette pour souper s’est vite imposée et j’ai donc fait mariner les tranches pendant quelques heures dans une marinade maison à base de sauce soya. Quant au boeuf haché, je l’ai fait cuire selon la recette de garniture à pâté mexicain, là aussi en doublant la recette, vu que j’en avais 6 livres. En ce moment, ça repose encore dans le frigidaire, mais on devrait faire les pâtés demain (ou plutôt aujourd’hui) en journée.

et ça continue…

Non seulement j’avais plusieurs kilos de viande à rescaper, mais j’avais aussi des bananes qui noircissaient et qui n’étaient plus assez balles pour être mangées telles quelles. En cherchant sur Recettes du Québec, je suis tombée sur cette recette de galettes que j’ai donc faite au début de cette semaine, et je peux dire qu’on peut en cuire bien plus à la fois avec le four à convection puisqu’on n’a pas à se préoccuper de la hauteur de la grille, contrairement à un four ordinaire dont on doit placer les biscuits et galettes en haut pour éviter que le dessous ne brûle.
Je pensais manquer de bananes puisque je n’en avais que trois alors que je pensais en avoir quatre, mais finalement, elles étaient assez grosses que j’en avais même un surplus qui attend dans le frigidaire pour être mélangé avec du tofu mou pour un déjeuner.

Mais à part de ça, non seulement on avait les pâtés mexicains à faire, mais on avait aussi de la garniture à tourtières qui attendait dans le frigidaire. Nous avons fait ces derniers ce soir, et heureusement qu’un paquet de pâte à tarte du commerce a été suffisant, puisque le deuxième paquet, plus vieux, était foutu.

Maintenant, il ne reste que les pâtés mexicains à faire, et ce sera demain soir. J’ai deux boules de pâte à tarte légère qui attendent dans le frigo.

Quant au congélateur, mes parents vont faire le tour des magasins dès demain pour en trouver un flambant neuf.

[EDIT le 09/04/11 au petit matin] Finalement, nous avons fait les pâtés mexicains hier soir le 8. Si l’autre soir c’était ma mère qui roulait la pâte, cette fois-ci c’était moi, et mettons que mon poignet de geek finissait par rouspéter à force de peser sur la pâte qui était mettons assez élastique. C’est de la pâte légère maison et mettons que c’est très facile de trop pétrir une pâte à tarte.
Maintenant, la boucle est bouclée. Et pour ce qui est du congélateurs, mes parents ont fait l’achat hier midi et le congélateur arrivera cet avant-midi. Mettons que c’était temps parce que c’est rendu qu’on sent à peine un peu de froid quand on met notre main dans le vieux congélateur.

Conclusion

En gros, je n’ai pas arrêté ! Mais maintenant, ça se calme et j’ai d’ailleurs pu finir mon chapitre sur les calques hier soir et je viens de commencer le chapitre sur les sélections. Mais il reste que j’essaie aussi tant bien que mal à placer mes séances d’entraînements au gym, surtout que je voulais faire mon premier entraînement vendredi dernier, mais l’urgence de la situation faisait que j’avais eu à reporter ça, pour ne pouvoir finalement y aller qu’hier.

Ce contenu a été publié dans Cuisine, Futilités, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Spam Protection by WP-SpamFree