On the road to flexitarianism : Creating database…

Même si on nous vante les bienfaits du végétarisme, ce n’est pas tout le monde qui est prêt à abandonner complètement la viande. Par contre, beaucoup seraient prêts à manger végétarien si ce n’est que une ou deux jours par semaine, ce qui est déjà un bel effort, tant du côté environnemental que du côté du bien-être. Car, pour faire un parallèle, chiâleriez-vous après quelqu’un qui n’a pu faire un don complet de sang parce qu’il a vu des étoiles ? Juste le fait qu’il s’est rendu à la collecte et qu’il en ait donné proprement dit, c’est déjà pas mal, compte tenu du fait que beaucoup y pensent sans y aller. C’est la même chose pour la diminution de la consommation de viande. L’important, c’est de choisir l’alimentation qui convient par rapport à notre mode de vie.

Je fais justement partie de ces gens qui sont prêts à faire ce petit effort et donc, à se mettre au végétarisme à temps partiel, aussi appelé « flexitarisme ». Et avec un frère qui relève à peine d’une crise de goutte et qui a déjà été flexitarien pendant huit mois, soit pendant son expérience Katimavik, voilà une motivation de plus pour moi pour m’y mettre.

Mais pour ce faire, il faut commencer par essayer des recette végétariennes afin de se constituer son propre livre de recettes pour avoir une bonne variété de recettes pour les journées sans viande.

Alors que je n’ai eu aucun problème à intégrer les légumineuses (la texture ne me dérange pas du tout), du fait que j’ai été introduite assez tôt aux recettes traditionnelles comme les fèves au lard et à la soupe aux pois ou aux lentilles, et que je ne fais aucune allergie aux noix ou graines, je suis beaucoup moins familière au tofu, surtout le tofu ferme dont on ne sait pas toujours comment cuisiner ça, mise à part l’égrener dans une sauce à spaghetti.

Je me suis donc lancée dans la recherches de bonnes recettes végétariennes qui sont « carnivore-friendly », en priorisant sur celles contenant du tofu. Je peux aussi compter sur ma cousine qui est semi-végétarienne, pour me donner des trucs et me suggérer des recettes. Mes essais commenceront donc ce WE, avec une version revisitée de la recette du Général Tao, étant une grande tripeuse de mets asiatiques.

Lorsque je serai plus avancée dans la constitution de ma base de données de recettes, je posterai un article où je partagerai mes trouvailles pour ceux qui sont intéressés par le végéta*isme ou le flexitarisme.

Ce contenu a été publié dans Cuisine, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Spam Protection by WP-SpamFree