Ishimaru en mode Cuisine de Noël

Après plusieurs épisodes de stress qui s’enchaînaient depuis l’épisode de la news où j’ai fait plusieurs crises d’angoisse (dont deux durant la rédaction), dont la dernière ici, je reviens enfin avec un billet plus léger, avec Noël qui approche.

S’il y a l’une des choses qui sont évoquées par Noël, c’est la bonne bouffe et les gourmandises. Et puisque la cuisine me passionne, j’en fais de plus en plus d’année en année. Puis cette année, après avoir fait les gâteaux d’anniversaire pour ma mère (gâteau noix et érable), mon frère (gâteau marbré avec glace au beurre au chocolat noir) puis mon père (gâteau Oreo enrobé de chocolat, tiré du blog Délices & Confessions), j’ai le goût de m’éclater dans la cuisine de Noël !

Je viens donc de commencer avec des biscottis aux noisettes. J’avais déjà fait la version aux amandes de cette pâtisserie italienne, mais cette fois, j’avais envie de l’essayer en remplaçant les amandes hachées par les noisettes hachées. Puis pendant que j’étais en train de finaliser la pâte avant de faire les deux miches, j’ai décidé, d’un coup de tête, d’ajouter des pépites de chocolat au lait. Après tout, les noisettes et le chocolat vont tellement bien ensemble, donc pourquoi pas ? :P
J’ai donc maintenant un jarre à biscottis qui déborde !

Par la suite, j’envisage de faire des sablés écossais glacés au citron… ou peut-être trempés dans le chocolat ! Et puisque j’ai pas mal de fruits secs ainsi que des noix hachés à passer, je pense aussi à des bouchées au chocolat. Ou encore faire des roses des sable au chocolat, à partir de ce qu’il nous reste de céréales en flocons (Frosted Flakes, All Bran Flakes). Ça va aller selon mon inspiration.

Et finalement, ma mère envisage de faire des sucres à la crème, mais je ne sais pas encore quelle version elle va faire, entre la version du vieux livre de recettes Purity, la version du (beau) Ricardo ou encore la version de mon frère qui était d’ailleurs sa première recette dans le cours de cuisine. Ça reste à voir.

Après le réveillon, il va nous rester le souper de famille de la parenté maternelle, une tradition entre ma mère et ses deux frères qui dure depuis le décès prématuré de mes grand-parents maternels (ma mère a perdu son père à 12 ans, puis sa mère à 18 ans). Puisque cette année, c’est notre tour de préparer le souper, c’est mon frère et moi qui avons le contrat de la préparation du repas puisque mon frère étudie en cuisine et que je suis bonne dans le domaine.
D’ores et déjà, c’est quasi certain qu’on va faire ça :

  • Soupe à l’oignon gratinée à la bière Rickard’s Dark
  • Fondues parmesan
  • Un gros pâté au saumon (bon compromis pour ma cousine qui est semi-végétarienne), ainsi qu’un pâté au poulet pour ceux qui en veulent.
  • Un gâteau au fromage comme celui que mon frère a fait dans son cours.
  • Des galettes aux bananes et au chocolat noir, pour mon cousin et sa femme qui capotent sur ces galettes au point que la fournée ne s’était pas rendue jusqu’à Halifax !

Mais par contre, pour le jour de l’An, puisque ce sera mon anniversaire, je prends un break !

Ce contenu a été publié dans Cuisine, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Spam Protection by WP-SpamFree