[Critique design Web] Quand un site ne rend pas justice au produit offert

Ayant eu peu de temps dernièrement pour trouver d’autres sujets pour mes articles, j’y vais donc pour une première republication d’un ancien billet que j’avais publié sur l’ancien blog, mais qui reste d’actualité. Il s’agit d’une critique de design Web que j’avais faite après avoir découvert un site d’un logiciel commercial dont l’ergonomie et l’esthétique laissait vraiment à désirer, et puisque on est en pleine Semaine québécoise des personnes handicapées, ça tombe pile puisque je fais justement mention de quelques principes d’ergonomie et d’accessibilité dans ce billet.

En même temps, j’apporte quelques retouches à la mise en forme et j’ajoute quelques précisions.

Enjoy !
———————–
(Originalement posté le 21 août 2009)

D’habitude, les sites offrant un logiciel commercial (Adobe par exemple) ont une structure et une esthétique bien travaillées et sont faciles à naviguer, ce qui les rendent invitants pour le client potentiel. Mais il y a des exceptions…

Il y a quelques jours, en faisant ma ronde quotidienne sur QuébecOS, je tombe sur un post où l’un des membres est venu faire découvrir un shareware de captures vidéo pour Linux qu’il a découvert et dont il a été impressionné par la fluidité des vidéos créées pendant ses tests.
-> lien du post en question

Il a donc donné le lien vers le site, en mentionnant que le site est bordélique. Je suis allée voir et je comprends totalement le choix du terme.

Vous pouvez le voir par vous-mêmes : http://www.demorecorder.com/

Je vous livre donc ma critique, que j’avais d’abord postée sur Gimp-Attitude, mais que je reposte ici sur le blog :

Les points négatifs

En regardant le code-source, on remarque que l’ordre logique n’est pas du tout respectée. Une page respectant l’ordre logique doit avoir cette suite : header -> menus -> contenu principal -> footer.

Mais dans le cas du site cité, on a ceci : Colonne centrale contenant le logo central, le contenu principal et le footer. Ensuite, on a la colonne de gauche, avec la partie gauche du header (une simple image de la boîte juste "là" sans aucune intégration graphique) et le menu de gauche. Puis vient en dernier la colonne de droite, contenant les blocs de droite.

Donc, au final, le footer n’est même pas en bas de la page, et le menu est placé après le contenu principal ! Donc, on ajoute à ça l’absence de skiplinks pour avoir comme résultat que tous les sans-souris fuient car ils n’ont pas envie de s’abîmer les tunnels carpiens à user la touche « Tab » pour avoir le menu… j’ai déjà mal à mon épaule droite rien qu’à y penser, déjà que je viens tout juste de reprendre mes traitements de physiothérapie pour soigner mon épaule en vue de retourner sur le marché du travail… ouch !

TOUT est en Times New Roman ! Et comme on sait que ce type de police n’est pas très adapté pour les écrans, où sa lecture n’est pas très aisée… ça on réserve ça à l’imprimé !

La page d’accueil : Mettre les questions fréquentes dans la page d’accueil, ça allonge inutilement la page d’accueil qui doit être la première page sur laquelle le visiteur tombe. Or, une page d’accueil surchargée rendra le visiteur mal à l’aise. Ces questions et réponses, je les aurais vu dans la page FAQ.

Le design : J’ai beau faire dans le le style épuré, mais ce design, on dirait qu’il n’est pas fini, il est trop brouillon. Le logo de côté, où l’on montre la boîte, n’est pas du tout intégré au reste, son fond est d’une couleur complètement différente et donc, ça tranche sur le fond turquoise. Il y a aussi un manque d’homogénéité entre les pages. Pendant que le fond de la page d’accueil est turquoise, le fond des autres pages est blanc, ce qui fait sauter aux yeux la fausse transparence du logo central.

Et niveau CSS (Vive Web Developer Toolbar !), je vois un party de position:absolute;, ce qui explique donc le fait que sur ma résolution de 1280*1024, la page n’est pas centrée et donc, semble optimisée pour du 1024*768… et ça peut fatiguer certains internautes quand une page n’est pas centrée… je pense notamment à mon père, qui avait déjà baissé sa résolution à 800*600 car ça le fatiguait de voir les pages alignées à gauche avec un gros rien à droite, sur les sites à largeur fixe qu’il visitait fréquemment. Le positionnement absolu est à éviter autant que possible pour cette raison !

Les seuls points positifs

En analysant le poids, on remarque que malgré tout, la page d’accueil fait 145571 octets, ce qui est quand même loin du millon d’octets que j’avais déjà vu sur d’autres sites. Les éléments les plus lourds sont surtout l’animation Flash et les deux images d’en haut (qui ne sont pas des grosses images redimensionnées, heureusement).

Ensuite, j’ai vu peu de tableaux dans le code HTML, comparativement aux pages bourrées de tableaux mur à mur qu’on rencontre encore régulièrement.

Conclusion

La structure est à repenser, et le design est à retravailler, afin de mettre des chances de son côté, pour rendre le site plus attractif et ainsi attirer davantage de Linuxiens modérés, en améliorant son ergonomie et sa présentation visuelle pour que le site ait l’air plus « pro ». Qu’il n’hésite pas à faire appel à un webdesigner-intégrateur s’il le faut, pour réaliser le travail !

Ceci était ma première critique, mais peut-être pas la dernière, ça dépendra sur quoi je pourrais tomber.

Ce contenu a été publié dans Chiâlage, Critiques webdesign, Développement Web, Linux et logiciels libres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Spam Protection by WP-SpamFree